Témoignage : Paul étudiant Manipulateur Radio à l’APHP

Je souhaite tout d’abord, remercier toute l’équipe sup santé ainsi que bien évidemment les très bons professeurs que j’ai eus pendant ce stage. Ces derniers semblaient réellement vivre leur passion de sciences et la partager avec intelligence.

J’ai obtenu mon bac l’année scolaire 2012-2013 avec avis défavorable de “l’équipe enseignante” de mon ancien lycée (ENCPB – Lycée Pierre Gilles de Gennes) et donc sans mention (Score total : 11.50/20). A cette époque je me suis posé la question de passer le concours de Manipulateur radio, car mes notes ne me permettaient pas d’entrer à l’école par dossier, mais je m’y suis pris trop tard. Mon stage en entreprise de 3ème m’a fait découvrir ce métier notamment grâce à une équipe de manipulateurs très sympas et l’ambiance de travail en clinique qui m’a plu. Ce n’est donc que l’année d’après, que je j’ai tenté le concours en me disant que cela serait un coup d’essai, car je n’avais certainement pas le niveau en sciences.

Ma grand-mère m’a inscrit au stage que propose Sup Santé et m’a soutenu dans ce moment où je doutais beaucoup. Elle voulait mettre toutes les chances de mon côté.

J’étais très peu motivé au début du stage et lorsque j’ai découvert les sujets et les connaissances demandées,  j’étais assuré que je n’y arriverais pas!

Cependant, les professeurs de Sup santé ont su me redonner confiance, leurs cours étaient clairs avec des bilans théoriques compacts et bien organisés qui m’ont permis de voir des notions (notamment en biologie) dont je n’avais jamais entendu parler n’ayant pas suivi la filière scientifique au lycée (pourtant fortement conseillée pour espérer avoir le concours de Manipulateur Radio).

Très stressé en entrant dans la salle d’examen et encore plus après l’avoir fini car je n’avais pas su répondre à certaines questions.

Quand j’ai été appelé par l’APHP, je n’en revenais tout simplement pas! Etre retenu dans le haut de la liste complémentaire, c’était déjà extraordinaire pour moi. La réponse d’admission  m’a bien sûr fait très plaisir mais j’avais un parachute de sécurité car le service admissions post-bac m’avait aussi garanti une place à la formation d’IMRT dans mon ancien lycée… Mon choix a bien évidement été l’APHP. Merci à toute l’équipe de Sup Santé d’avoir cru en moi.

 

Un article de Sup Santé / Social