Orthoptistes : des professionnels de santé très recherchés !

Ce métier de rééducation mérite ses lettres de noblesse !

On compte 4200 orthoptistes en France, soit 6 pour 100 000 habitants. 80 % exercent en libéral. Les orthoptistes contribuent à dépister, soigner et rééduquer les patients atteints de différents troubles visuels, de déficiences visuelles et de pathologies de l’œil.  Cette profession fait appel à des connaissances scientifiques et médicales poussées. Les orthoptistes sont de véritables partenaires des ophtalmologues. Ils leur sont indispensables d’autant qu’une pénurie d’ophtalmologues s’annonce.

Un concours ouvert à tous les bacs

Le concours d’orthoptiste comprend deux épreuves écrites, portant sur la biologie et la physique du bac S, et un entretien avec un jury de professionnels.

Contrairement aux apparences, ce concours est accessible aux candidats qui ne sont pas titulaires d’un bac scientifique, à condition qu’ils soient motivés et bien préparés. En effet, assimiler le programme de biologie se base  essentiellement  sur de l’apprentissage et de la mémorisation. Quant au programme de physique, une découverte progressive, avec des explications claires renforcées par des exercices d’entraînement réguliers, le rend réalisable. Enfin, se préparer aux entretiens nécessite de prendre du temps pour mûrir son projet et de réfléchir à partir d’échanges avec des professionnels lors de stage.

Des concours échelonnés

Les concours ont lieu de mars (Toulouse) à septembre avec les derniers concours bordelais et parisiens. Pour les candidats tentés par les concours de fin août, début septembre, la pause estivale sera abrégée par des révisions indispensables et judicieuses (Ce calendrier pouvant subir des modifications d’une année à l’autre).

Certaines écoles organisent les épreuves écrites en commun : c’est le cas pour Tours et Rennes cette année, et pour Strasbourg et Nancy depuis 2014.

Résultat : 12 dates de concours possibles à ce jour dans toute la France.
Parfois l’oral est programmé dans la semaine suivant les résultats de l’écrit. Il faut donc être prêt pour les deux séries d’épreuves afin de répondre aux questions du jury et être au fait sur ses motivations !

Une vraie coupure est nécessaire afin de se reposer et de recharger ses batteries pour mieux repartir !

Le quota des écoles : du simple au septuple!

Le nombre de places se compte sur les dix doigts dans certaines écoles (Clermont-Ferrand, Tours) voire sur les doigts d’une main comme à Strasbourg. D’autres écoles sont mieux loties : Lyon, Toulouse, Paris. Ces dernières comptent au moins 40 places et 80 pour une des parisiennes. Retrouvez les différentes écoles d’orthoptie en cliquant ici (lien vers la page de notre site).

Sup Santé prépare aux concours d’orthoptie

L’équipe de Sup Santé accompagne les étudiants tout au long de leur parcours tant pour la préparation des épreuves écrites, avec des devoirs surveillés et QCM hebdomadaires, que pour celle des entretiens avec des périodes de stages auprès d’orthoptistes.

Consultez les programmes en détail sur www.supsante.com

Un article de Sup Santé / Social