Orthoptiste et Audioprothésiste : découvrez des métiers paramédicaux en plein essor !

Le métier d’orthoptiste, apparu en France il y a une vingtaine d’années est aujourd’hui en plein essor.  En comparaison avec les autres professions paramédicales, les orthoptistes sont encore peu nombreux : environ 3200 orthoptistes pour plus de 71 000 kinésithérapeutes, 425 000 infirmiers, ou 19 000 orthophonistes. Le vieillissement de la population, une meilleure prise en charge des troubles de la vision ainsi qu’une diminution du nombre d’ophtalmologistes contribuent à offrir à ce métier de belles perspectives d’avenir.

L’orthoptiste est en effet le seul auxiliaire médical habilité à effectuer un travail de rééducation et de réadaptation de la vision chez l’adulte et  l’enfant. Il travaille en étroite collaboration avec l’ophtalmologiste en effectuant notamment des examens de dépistage ou de pré consultation. Les études durent 3 années après le bac et sont accessibles sur Concours :

Elles s’effectuent dans l’une des 15 écolesorthoptiste d’orthoptie dépendant des Service d’ophtalmologie de CHU.  Après obtention de son certificat de capacité, l’orthoptiste a la possibilité d’exercer son activité en salarié ou en libéral.

Spécialiste de la correction auditive, l’audioprothésiste travaille quant à lui en collaboration avec le médecin et le spécialiste ORL pour procéder à l’appareillage des déficiences de l’ouïe. Il joue également un rôle majeur dans les campagnes de prévention et d’information sur les risques engendrés par le bruit.

L’audioprothésiste est titulaire d’un diplôme d’état, préparé en trois ans après le bac, dans l’une des 5 écoles ou instituts agréés qui recrutent sur concours. Après ses études, il a, comme l’orthoptiste, la possibilité d’exercer son activité en salarié ou en libéral. Aujourd’hui, près de 6 % des Français, soit près de 4 millions de personnes, souffriraient d’une déficience auditive de naissance ou due à une perte d’audition. Or, peu de malentendants sont actuellement appareillés, même si au cours des 10 dernières années, les ventes d’appareils auditifs ont progressé d’environ 7% par an. Cette tendance doit se poursuivre dans les années à venir. En cause notamment le vieillissement de la population mais aussi l’accroissement des déficiences auditives dues aux bruits de la vie citadine et des activités de loisirs.

Renseignez-vous sur la Prépa au concours d’orthoptie de Sup Santé.

Renseignez-vous sur la Prépa au concours d’audioprothésiste de Sup Santé.

Un article de Sup Santé / Social