Elisa Lallmahomed, Professeur de Biologie et Anatomie, vous parle de la PACES et des Prépas.

La première année de médecine fait souvent peur aux jeunes bacheliers, non seulement parce qu’il y a un numérus clausus, mais aussi parce que médecine, c est la fac, et que l’on appréhende ce coté vaste des amphithéâtres, cette foule d’étudiants – de concurrents – cette autonomie qu’on nous demande d’avoir, alors que l’on vient tout juste de sortir du lycée.

Cette année est difficile certes, mais il faut se dire que c’est l’occasion de réaliser son rêve puisque la réussite à ce concours ouvre les portes de l’univers médical, des stages hospitaliers, de l’enseignement de la médecine et des différentes spécialités qu’elle comporte.

Pour bien réussir sa première année, il faut bien sûr de la motivation, du travail, mais surtout de la régularité et de la méthodologie pour être le meilleur. Il ne faut pas oublier qu’il s agit d’un concours, et que connaître les bases, c’est bien, mais cibler les points fondamentaux et ce qui est « tombable », c’est mieux.En première année il y a beaucoup de connaissances à acquérir en peu de temps, et si l’on se limite aux cours et aux polycopiés de la fac, on peut passer à coté de notions fondamentales et de certains « pièges » qui peuvent faire la différence le jour de l’examen.

etudiant-medecine

L’intérêt des stages intensifs et prépas annuelles, c’est non seulement de vous faire acquérir les bases et les réflexes à avoir dans certaines disciplines, mais aussi de commencer cette première année de façon un peu plus sereine, puisque vous aurez pris une très grande avance par rapport aux autres étudiants de l’université. La prépa annuelle prévoit de revenir sur l’ensemble du programme et d’acquérir un rythme, de s’entraîner au concours, et de poser toutes les questions sur les notions non assimilées.

Les cours de Biologie et d’Anatomie que je dispense à SUP Santé ont pour but de vous faire gagner du temps dans votre apprentissage, afin que vous ne soyez pas perdus en découvrant une multitude de nouveaux termes a la rentrée universitaire.

A l’issue des formations dispensées à SUP Santé, vous aurez acquis – avec du travail personnel bien sûr puisque vous aurez de nombreux exercices d’entraînement- un maximum de notions, points clés et réflexes, afin que les matières aient besoin d’être « juste révisées » et perfectionnées lors de l’année universitaire. Et en suivant les méthodes de travail efficaces que l’on vous enseignera, l’ensemble des professeurs et moi-même, vous aurez de fortes chances de réussir votre première année de PACES.

Un article de Sup Santé / Social