Eléonore : « Une Année Zéro pour découvrir et comprendre la PACES sans pression ! »

J’ai fait un bac scientifique spécialité SVT. Je veux faire médecine depuis l’âge de 10 ans environ, je pense, et dès le début je voulais devenir psychiatre. Mon oncle étant pédopsychiatre, j’ai pu faire mon stage de 3ème avec lui à Strasbourg. Ce stage m’a vraiment confortée dans mon idée de départ. En terminale, je m’étais d’abord inscrite dans une boîte à colle, puis j’ai réfléchi et je me suis rendue compte que ça ne me correspondait pas. J’avais besoin d’une année pour découvrir médecine sans avoir la pression des concours. Je voulais arriver à la faculté en aillant vu le programme en entier, comme il faut, avec des professeurs à l’écoute et dans un groupe à taille humaine. Sup Santé était la seule école à proposer ça.

Sup Santé m’a beaucoup apporté

En cette fin d’année, je peux dire que Sup Santé m’a beaucoup apporté : les cours correspondent parfaitement à ceux de la faculté de Lyon Est, ce qui va me permettre de réviser cet été pour la rentrée. Les QCM, programmés toutes les semaines, m’ont permis de connaître mes points forts ainsi que les points sur lesquels je vais vraiment devoir plus travailler. J’ai aussi acquis un rythme de travail et des méthodes claires pour apprendre.

Que conseillerais-tu à des étudiants qui souhaitent faire une Année Zéro ?

Pour mettre à profit cette année de PAZ, il faut être présent à chaque cours, prendre des notes au mieux,  bien écouter avec pour objectif de sortir du cours en ayant déjà intégrer des notions et ainsi ne pas redécouvrir son cours en le relisant. Ensuite, il faut un rythme de travail, un planning qu’on essaye de suivre au maximum, réviser pour les DST mais aussi voir sur le plus long terme. Enfin, venir au DST chaque semaine même si on sait qu’on ne connaît pas au mieux notre cours et que nos notes ne seront pas très bonnes cette fois-là.

Cette année de PAZ m’a fait découvrir l’UE6 axée sur la pharmacologie. Je n’aurais jamais pensé que cette matière m’intéresserait autant car j’avais déjà mon parcours tout tracé dans ma tête : médecine puis psychiatrie. Maintenant, je vois que j’ai une autre option et c’est grâce à cette année car je n’aurais jamais pensé à tenter pharmacie sans la PAZ. Monsieur Adenot, notre professeur de pharmacologie, étant lui-même pharmacien a pu répondre à toutes mes questions et m’a montré qu’il y avait une variété de métiers et de possibilités en faisant pharmacie.

Qu’as-tu prévu cet été ?

Cet été j’ai prévu de me reposer un peu mais aussi de travailler. Je pense réviser essentiellement les cours portant sur tout le premier semestre de la PACES. Je vais en profiter aussi pour être avec ma famille et mes amis avant ma P1 car je sais qu’une année difficile m’attend par la suite et je n’aurais pas beaucoup de temps pour moi.

Stressée par la rentrée ?

Je suis un peu stressée par cette année qui arrive car je veux avoir ma première année du premier coup et un bon classement. Passer d’une classe en petit effectif avec une bonne ambiance et de l’entraide, à la fac où on sera 2 000 personnes qui veulent les mêmes places, ce n’est pas vraiment la même ambiance ! La pression sera importante mais je reste confiante malgré tout car je me suis bien préparée.

Eléonore,
Prépa Année Zéro

Un article de Sup Santé / Social