Bac ES, L, ST2S : les études de santé ne vous sont pas interdites !

Pas de langues de bois et d’optimisme à outrance : le Bac S reste la voie royale pour se lancer dans les études de médecine, et les statistiques de réussite le prouvent, on ne vous prétendra pas le contraire.

En effet, le programme de la PACES utilise des bases du programme de Terminale S, la physique y est très importante, ainsi que la biologie et la chimie. Les bacheliers S sont donc mieux préparés aux matières enseignées et plus habitués à conceptualiser leur raisonnement scientifique.

Pour autant, les bacheliers ES, L et ST2S peuvent avoir des chances, pourvu qu’une motivation sans faille et une forte capacité de travail soient au rendez-vous.

Si vous êtes dans une de ces filières, posez-vous donc les bonnes questions avant de vous lancer : faites le point sur vos motivations réelles, « votre vocation profonde» dirons-nous. Votre intérêt certain pour les sciences aussi, même si elles ne furent pas forcément votre choix d’orientation en classe de 1ère. Vos capacités de travail et votre désir de vous investir pleinement dans ces études longues et difficiles, au prix de quelques sacrifices. Enfin, votre rigueur et votre ténacité face à la grande quantité de travail qui vous attend.

Si ces conditions sont réunies et votre investissement personnel au rendez-vous, il est ensuite indispensable de prévoir une année de remise à niveau en sciences. Les prépas annuelles, dites Année Zéro, comme on en propose à Sup Santé, ont pour objectif d’assimiler l’intégralité du programme de PACES, afin que l’année à l’université serve à approfondir les matières déjà apprises plutôt qu’à les découvrir.

Ces Prépas Année Zéro s’adressent donc à tous les étudiants souhaitant découvrir et maitriser les UE de PACES qui sont nouvelles pour tout bachelier (quelque soit sa filière) : biochimie, biologie cellulaire, physiologie, anatomie… C’est une année supplémentaire qui vous est proposée, mais c’est surtout la possibilité de multiplier significativement vos chances de réussir médecine dès la première année. C’est enfin un incontournable pour les bacheliers qui ne proviennent pas de la filière scientifique.

Même si le Bac S reste la voie classique pour réussir Médecine, ne tuons donc pas les vocations sincères de ceux qui peuvent réussir en provenant d’autres Bac, pourvu que ces derniers aient une motivation sans faille et s’en donnent réellement les moyens.

Un article de Sup Santé / Social