Sup Santé
Contacts
Rappelez-moiSup Santé PARIS : 01 56 91 23 45 Sup SantéLYON : 04 72 14 81 60
Devenir aide-soignant

Devenir aide-soignant

tout savoir sur le métier d'aide-soignant

AIDE-SOIGNANT - FICHE MÉTIER

Sous la responsabilité d'un(e) infirmier/infirmière, l'aide-soignant réalise des soins de confort et de bien-être, liés aux fonctions d'entretien et de continuité de vie, et visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l'autonomie de la personne ou d'un groupe de personnes. Il accompagne les patients dans les activités de la vie quotidienne, et contribue à leur faire retrouvrer, dans la mesure du possible, leur autonomie.

Les études, le diplôme

Le cursus, d'une durée de 10 mois, comporte huit modules théoriques (dont six en partie communs aux études d'auxiliaire de puériculture, ce qui permet aux étudiants de ne devoir passer que deux modules supplémentaires pour passer d'un métier à l'autre), correspondant chacun à une compétence à acquérir (état clinique d'un patient, hygiène hospitalière, accompagnement du patient, ergonomie, soins, etc.) et six périodes de stages à effectuer dans des structures différentes (en médecine, en centre spécialisé, en auprès des personnes agées, etc.).

La délivrance du diplôme est subordonnée à la validation de tous les stages et modules de la formation. La formation peut également s'effectuer par la voie de l'apprentissage : dans ce cas, elle dure 18 mois.

Evolution de carrière, spécialisation

L'aide-soignant exerce en milieu hospitalier (traumatologie, cancérologie, gériatrie, soins palliatifs, etc.), ou extra-hospitalier dans des structures d'accueil médicales et/ou sociales (maisons de retraite, maisons de convalescence, etc.), ou encore dans des centres spécialisés auprès de personnes atteintes de handicaps, et même à domicile auprès de particuliers dans le cadre de l'H.A.D. (hospitalisation à domicile).

L'aide-soignant peut obtenir le diplôme d'auxiliaire de puériculture en suivant les modules et stages complémentaires correspondants aux compétences spécifiques pour travailler auprès d'enfants.

Il peut également obtenir les diplômes d'aide médico-psychologique et d'auxiliaire de vie sociale : il est dispensé des épreuves d'admissibilité aux concours d'accès à ces deux formations.

Enfin, un aide-soignant diplômé peut, après 3 ans d'expérience professionnelle, se présenter au concours d'entrée en école d'infirmier/infirmière, ou au concours d'entrée pour préparer le diplôme d'éducateur de jeunes enfants.

Préparer le concours aide-soignant à Sup Santé

Qualités requises

sens des prioritéspatiencebonne résistance physique et psychologiqueempathieperspicacitégoût du contactaimer le travail d'équipe
aide soignant

Christelle Christelle Parcours Module AS/AP
Ecole AGESPA
Diplômée en 2014

"L'aide-soignant a une relation privilégiée avec la personne soignée."

Je n'ai pas le bac et j'ai arrêté l'école en seconde ST2S. J'ai passé mon BAFA. Après deux années en accueil de loisirs, j'ai eu envie de reprendre mes études pour devenir infirmière. Pour ces études, il faut avoir son bac, mais j'ai découvert qu'il existait une passerelle à partir du métier d'aide-soignant : après 3 ans d'expérience professionnelle, un aide-soignant est admis à passer un concours spécifique d'entrée en école d'infirmier.

Je me suis décidée à entrer dans une école d'aide-soignante. Pour mettre toutes les chances de mon côté, comme j'étais sortie du système scolaire depuis plusieurs années, j'ai cherché à me préparer au concours. J'ai trouvé Sup Santé sur internet grâce à une simple recherche, je suis venue à une porte ouverte et j'ai trouvé l'école et les étudiants très pro, ce qui m'a beaucoup plu. Après 3 mois de prépa, j'ai passé deux concours que j'ai réussi et mon choix s'est tourné sur une petite école de Chatenay Malabry (92), AGESPA.

Une fois la formation terminée et le diplôme obtenu ainsi que les différents stages effectués dans différents services (gériatrie, psychiatrie, orthopédie, soins à domicile, chirurgie, cardio), j'ai décidé d'élargir mon expérience et de m'inscrire dans une agence d'intérim.

J'ai commencé l'intérim en janvier 2014, j'ai pas mal de missions, plutôt courtes, dans différents établissements. Bouger tout le temps et de se déplacer dans différents lieux de travail ainsi que de changer de collègues presque quotidiennement me plait beaucoup. Même si cela n'est pas forcément très évident car il faut à chaque fois se réadapter aux services et aux patients, vite se repérer dans l'établissement et rapidement détecter le fonctionnement du service et des collègues.

Le travail d'aide-soignant n'est pas à prendre à la légère. Il faut avoir une bonne santé et de bonnes capacités physiques car les roulements peuvent être de 12h/jour, la manutention des patients peut être difficile, il faut rester debout à piétiner toute la journée, etc. ; ainsi qu'un bon mental, et la possibilité de décompresser par le sport par exmple.

Savoir que l'on aide des personnes à être mieux au quotidien, que l'on accompagne la personne tout au long de sa convalescence, de sa guérison ou au pire de sa dégradation de son état ou même la mort aide à s'investir au maximum dans son travail et de comprendre pourquoi nous sommes là. Nous sommes très proches des patients et connaissons pratiquement toutes leurs petites habitudes et rituels. Nous sommes le soignant le plus proche donc celui à qui on fait le plus confiance et à qui on "dit tout", on se confie. L'aide-soignant a une relation privilégiée avec la personne soignée.

Aujourd'hui, je me dis que j'ai vraiment trouvé la voie qui me correspond. Dans notre profession, nous avons énormément d'opportunités d'emplois, nous ne ressentons jamais la monotonie. Mon travail m'apporte beaucoup au quotidien, il est très valorisant à mes yeux. Mes objectifs sont à présent de continuer sur ma voie, de rester toujours sérieuse et épanouie, et dans un avenir proche d'évoluer vers le métier d'infirmière.